Centre d’abonnement

Des informations en temps réel du chef de file de l'industrie TI.
Two programmers working in a software developing company office

Le SE-service, Windows 10 et « Kaby Lake »

16 Jun 2017 by Diana Rose Brandon

Il était navrant d’apprendre que certaines grandes organisations internationales avaient subi de gros dégâts à la suite de la récente cyberattaque « WannaCry ». Malheureusement, leurs systèmes d’exploitation n’avaient pas été mis à jour depuis plus de dix ans, 14 ans pour être exact.

Voici les raisons pour lesquelles les organisations n’effectuent pas toujours les mises à jour de façon intégrale :

  • Personnel TI restreint
  • Immobilisations coûteuses suite aux initiatives importantes de mise à niveau

Le système d’exploitation (SE) Windows 10, avec une architecture Intel et un processeur de 7ème génération Intel Core vPro, est conçu pour résoudre certains de ces problèmes.

Gagner avec Windows 10

Pour de nombreuses entreprises, effectuer des mises à jour consiste à utiliser différentes versions des systèmes d’exploitation sur des terminaux et des ordinateurs variés. Cela semble cohérent en raison du temps que cela peut nécessiter pour déployer un nouveau SE. En effet, cela peut prendre une demi-journée, voire plus, à un professionnel des TI pour accomplir une mise à niveau, et ce, pour chaque dispositif. Ce sentiment de processus lourd et long est exacerbé lorsque les premières unités sur lesquelles les TI ont travaillé nécessitent à nouveau une nouvelle mise à niveau une fois le travail terminé.

Un des avantages de Windows 10 est le fait que la mise à niveau se fait au même endroit par le biais d’un processus libre-service. Cela donne plus de flexibilité aux TI, leur permettant de gérer la logistique de déploiement tout en octroyant aux employés la liberté d’effectuer les mises à niveau lorsque cela leur convient, et ce, même lorsqu’ils sont à la maison et pas connectés. Les mises à niveau libre-service peuvent être complétées automatiquement en une heure avec pratiquement aucune supervision humaine.

Le fonctionnement automatique permet aux employés et au personnel TI de gagner du temps. Cela permet également aux entreprises de grande envergure d’effectuer une transition intégrale vers un nouveau SE sur une courte période de temps. Le déploiement massif de Windows 10 permet aux organisations de jeter les bases pour l’adoption des services TI infonuagiques et du modèle SE-service. En outre, cela permet d’atténuer les risques en matière de sécurité inhérents à l’utilisation d’un SE vieux de 14 ans n’étant plus pris en charge. Concrètement, cela soulage les organisations qui n’ont plus à gérer qu’un seul environnement Windows et qui peuvent concentrer leurs efforts sur la transformation de leur entreprise pour le monde de demain.

Kaby Lake, le processeur 7ème génération d’Intel

Windows 10 fonctionne en association avec les processeurs Intel 7ème génération, sous le nom de code Kaby Lake. Ensemble, les deux technologies fournissent une expérience optimale. Regardons de plus près ce que cela représente pour les utilisateurs.

Une des améliorations notables concerne les capacités vidéo : Kaby Lake comprend la prise en charge du matériel pour un codage vidéo hautement efficace (HEVC) 4K, 10-bit. Cela signifie qu’un ordinateur portable pourra lire un film en 4K sans perte d’images ou épuisement de la batterie de 10 heures. Autrement dit, la véritable 4K sera affichée dès qu’elle sera largement disponible. Dans l’intervalle, les utilisateurs peuvent visualiser des enregistrements de leurs caméras 4K et diffuser des vidéos en ligne en toute insouciance. La majorité des gens d’affaires n’utilisant pas Netflix au travail, nous n’allons pas nous attarder sur ce point et aborder d’autres fonctionnalités.

Conçu sur la même architecture que son prédécesseur Skylake, Kaby Lake a été épuré et optimisé pour une meilleure performance. Il bénéficie d’une amélioration quant à la vitesse pouvant atteindre les 12 %, et les 19 % pour le Web. En se basant sur des essais de validation indépendants effectués sur un ordinateur portable ayant fonctionné pendant deux heures et commençant à chauffer, il semblerait que les mêmes améliorations en termes de vitesse et de durée aient été constatées.

La taille du nouveau processeur est de 14 nanomètres (nm), ou 14nm+ en langage Intel, afin de mettre en avant les améliorations au niveau de la performance. Bien qu’Intel n’ait toujours pas atteint son objectif de 10 nm, Kaby Lake permet de concevoir des ordinateurs portables au design aussi fin que des téléphones intelligents. Intel prévoit le lancement de son processeur Cannonlake 10 nm plus tard au cours de l’année.

10 nm : la fin de la loi de Moore?

La loi de Moore stipule que concevoir des processeurs avec le double de transistors par pouce carré tous les deux ans se poursuivra indéfiniment. Cependant, nous constatons que les dispositifs deviennent de plus en plus minces et légers, ce qui semble contredire l’idée d’une augmentation exponentielle en termes de transistors par pouce carré sur les circuits intégrés. Inéluctablement, le nombre de transistors au silicium qui peut être intégré dans la plus petite et la plus mince des puces sera dépassé. Le « chiffre magique » qui signerait la fin de la loi de Moore est 7 nm.

Si Intelest déjà en train de prévoir le processeur Cannonlake 10 nm, la possibilité des 7 nm semble proche et nous laisse entrevoir de belles choses. Intel a indiqué que de nouveaux matériaux devaient être incorporés pour atteindre la barre des 7 nm, rendant ainsi la loi de Moore désuète.

Obtenez l'expertise de Microsoft.

Insight vous aidera à tirer le meilleur parti de votre investissement Microsoft.

En savoir plus